UDA - Annonceurs en mouvement

# # - 28 février 2018

#Transparence(s)

#Transparence(s) AUDACE2020

« L’univers de la publicité digitale est encore beaucoup trop opaque. Les marques ne savent pas toujours où elles sont présentes, sur quels sites, ni dans quel environnement et quel contexte. La chaîne de valeurs de cet univers, en particulier dans les achats programmatiques, n’est pas claire. L’UDA avec ses partenaires Ebiquity et les agences media de l’UDECAM ont donc décidé de créer les conditions d’un choc de transparence et de confiance ». affirme Jean-Luc Chetrit.

Créer un choc de confiance et de transparence dans l’univers de la publicité digitale

Les pouvoirs publics ont ouvert la voie vers la mise en place d’un marché plus transparent par la publication en février 2017 d’un décret pris en application de loi portée par Emmanuel Macron, alors Ministre de l’économie. Ce décret, applicable en janvier 2018, a confirmé la nécessité d’une clarté des relations économiques dans l’univers digital, notamment pour les achats programmatiques, au même titre que pour les campagnes publicitaires traditionnelles.
Prolongeant le choix du législateur, l’UDA s’est attaché depuis l’été dernier à créer les conditions de la transparence des nouvelles chaînes de valeurs avec toutes les parties prenantes impliquées dans les campagnes digitales.

De façon méthodique, l’UDA a rencontré tous les acteurs : les éditeurs et leurs régies, les agences média (par l’intermédiaire de l’Udecam, Union des entreprises de conseil et achat média), les trading desks (agences ou indépendants) mais aussi des acteurs plus globaux tels que Criteo, Google ou Facebook. L’objectif était clair : les impliquer dans la nécessité de mettre en place les conditions de la transparence, en créant une base de traçabilité commune à tous.
A partir de ces rencontres, un groupe de travail, en partenariat avec l’Udecam et le cabinet
d’experts indépendants de la performance marketing Ebiquity, est en charge de développer les
outils pratiques permettant aux adhérents de l’UDA de décrypter la chaîne de valeur et d’obtenir la traçabilité des campagnes digitales.

« L’UDA et l’UDECAM seront des partenaires forts pour que la transparence soit effective dans l’univers de la publicité digitale en donnant à tous les adhérents de l’UDA la possibilité, pour la première fois, de connaître le vrai prix du media dans l’univers de l’achat programmatique », se félicite Etienne Lecomte.

En parallèle, l’UDA avec l’Udecam, l’IAB (Interactive Advertising Bureau), le SRI (Syndicat des régies Internet), le Geste (Groupement des éditeurs de contenus et services en Ligne et l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) développent le label Digital Ad Trust, basé sur 5 composantes : la brand safety, la visibilité, la fraude, l’expérience utilisateur (notamment l’encombrement publicitaire) et le respect des données personnelles.

Ce chantier ambitieux de création des conditions de la transparence s’inscrit dans la durée et implique de multiples acteurs et professions autour des campagnes digitales. Ce label constituera pour les annonceurs et leurs partenaires un véritable marqueur de la qualité de la publicité digitale.

Elizabeth Livio

Sur le même thème