UDA - Annonceurs en mouvement

Réconciliez vos données on et off line avec le CRM on boarding

CRM & Data Se transformer & innover Avec le CRM on boarding, vous allez enfin pouvoir réconcilier vos données on et off line !*

Le sujet de l’exploitation des datas pour les responsables marketing communication prend tout son sens dans un monde qui foisonne de données grâce notamment au développement des technologies digitales. Cependant, de nombreuses difficultés perdure pour traiter ces données de la façon la plus pertinente possible. Avec le CRM on boarding, vous allez enfin pouvoir réconcilier vos données on et off line !*

Qu’est ce que la méthodologie de on boarding ? A quoi cela sert-il ?

Aujourd’hui avec la méthodologie du CRM onboarding, il est possible pour les annonceurs de réaliser la convergence entre leurs données clients offline et digitales. Les données offline (CRM, programmes de fidélisation, ventes…) sont uploadées sur une plateforme d’onboarding sécurisée et converties grâce à un processus de digitalisation/cookification. Elles peuvent alors être comparées aux individus des bases de données utilisées par la plateforme d’onboarding afin d’opérer un matching. Les segments de données obtenus pourront alors être activés via les plateformes média et marketing digitales (DMP, DSP, plateformes de retargeting…) de l’annonceur.

Par cette technique, vous avez la possibilité de retrouver vos clients offline sur le net, même ceux qui ne se sont jamais identifiés ou loggés sur votre site. Cela vous permet par exemples :

  • de mieux cibler et personnaliser. Vous pouvez par exemple habiller votre site différemment selon le profil CRM du visiteur, ce qui permet d’optimiser le parcours d’achat, et de là, la conversion,
  • de mener des opérations de CRM display ou d’email retargeting,
  • d’effectuer des opérations uniquement sur vos clients ou au contraire de ne cibler que vos anciens clients, prospects et non clients en mettant en repoussoir vos clients récemment acheteurs pour optimiser vos investissements,
  • de réactiver des inactifs,
  • de rechercher des profils proches (« look alike »)
  • mais aussi de mieux analyser et mesurer les performances de vos campagnes.

Focus : Mener une campagne sur Facebook Atlas

Atlas est une plateforme développée par Facebook qui grâce à la reconnaissance du « Facebook ID » permet de suivre le parcours et le comportement des utilisateurs du réseau.

Le principal intérêt de Facebook Atlas est de pouvoir dédupliquer les individus qui sont sur plusieurs devices pour un calcul de reach plus précis. En effet, ce n’est pas le cookie placé sur chaque device qui dénombre les individus mais leur identifiant Facebook, a priori unique. La plateforme permet aussi de mieux évaluer la part de chacun des devices, notamment l’influence du mobile, souvent sous-évaluée.

En termes de cas d’usage, avec Facebook Atlas, vous pouvez réconcilier les traces digitales (impressions, clicks et interactions sur le site) de votre consommateur et les matcher avec le profil utilisateur Facebook, afin de reconstruire son parcours digital. Si ensuite vous matchez ces parcours digitaux avec les achats faits en magasins par les acheteurs détenteurs d’une carte de fidélité, vous pouvez par exemple mieux mesurer l’impact de vos campagnes digital media sur les ventes en magasin et surtout avoir une vision cross-canal on-off du consommateur.  De plus, en croisant les données sociodémographiques déclaratives de Facebook avec la large base de membres loggés à leurs différents devices, vous pouvez aussi obtenir des informations particulièrement pertinentes pour améliorer votre connaissance client et évaluer la performance de votre campagne, notamment si vous avez bien réussi à atteindre le public que vous aviez en objectif.

Recommandations

Dès qu’il s’agit de données, le sujet est particulièrement sensible. Il vous faut avoir les bons réflexes !

Contrairement à ce qui peut parfois être dit par abus de langage, dans le cadre de l’onboarding, les données traitées ne sont pas des données anonymes mais des données pseudonymes, pour lesquelles il est impératif de respecter la réglementation sur la protection des données personnelles. Il est donc nécessaire de s’assurer que les données mises à disposition par l’onboarder ont été collectées et sont traitées en conformité avec cette réglementation (consentement des personnes à la collecte et au croisement entre données personnelles et données de navigation, consentement aux cookies) et de s’assurer qu’il en est de même s’agissant des données que vous onboardez (cf. le guide UDA, Data management plateform : Première approche pour les juristes, ici).

Dans la perspective de l’entrée en application du Règlement européen sur la protection des données, il faut rappeler que non seulement vos bases de données devront avoir été nettoyées et mises aux normes (rappelons que ce règlement devra être mis en œuvre d’ici le 25 mai 2018 dans les entreprises et qu’il nécessite d’actualiser et réviser les pratiques de sa politique en matière de données personnelles) mais aussi les bases tierces louées et ses contrats. Il est donc déterminant pour vous de faire le choix d’un partenaire éthique et responsable, en vérifiant notamment la qualité des bases fournies. A vous de challenger votre prestataire. Des clauses d’audit ou la rédaction d’un PAS (plan d’assurance sécurité qui répertorie toutes les références de sécurité sur lesquelles s’appuie l’entreprise pour assurer la sécurité des services qu’elle propose) sont des moyens de vous en assurer.

 

 

*Sur la base des interventions de l’agence fifty five et le spécialiste du traitement de la donnée Liveramp Axiom qui sont intervenus au Club relations client pour présenter les avantages et cas d’usages de cette méthodologie.

Athénaïs Rigault

Sur le même thème