UDA - Annonceurs en mouvement

Réalisez vos emailings conformément à la méthode sémiologique

Création et contenu Se transformer & innover Marina Cavassilas, sémiologue, donne ses conseils pour réaliser des emailings percutants et incitatifs.

La sémiologie est l’étude des signes, de leurs divers agencements et de leurs interactions en contexte. Mais qu’est-ce qu’un signe ? Un signe est un objet de perception. Il peut être une couleur, une police de caractère, un personnage, un geste, une mise en espace, un son, une odeur… Le sens d’un signe est culturel. Ainsi le rouge signifie « robusta » dans l’univers du café, « lait entier » dans celui du lait, « stop » dans celui des feux de la circulation… Le signe peut ne pas avoir la même signification selon les cultures. Par exemple, le blanc est la couleur du mariage en Europe et est utilisé pour les funérailles en Chine…

Cette approche est transposée par Marina Cavassilas, sémiologue, dans le domaine des emailings afin de les décrypter à la lumière des signes sémiologiques*, l’objectif étant d’accroitre leur performance en respectant certaines règles issues de la sémiologie.

Les 7 règles d’or pour augmenter la performance de vos emailings

Le visuel
Le visuel doit être attractif. Si c’est un humain, il doit sourire, avoir une position/une expression qui « fasse vrai ». Si c’est une mascotte, celle-ci doit avoir un comportement engageant et sympathique (ex : mascotte Cételem). Si c’est un objet de consommation, il doit être désirable. Il peut être symbolique (ex : une clé de voiture pour une assurance automobile). Si c’est un taux qui est mis en avant, il faut qu’il soit mis en exergue (en énorme, en 3D…).

Les couleurs
Chaque couleur a une signification bien précise. Par exemples, dans le cadre d’un emailing promotionnel, le rose évoque le plaisir ; le vert, le côté innovant, voire éthique ; l’orange, l’urgence ; le jaune fluo, la promotion, la bonne affaire ; le rouge, le plaisir intense.

La clarté et la simplicité
La page doit être claire et simple afin de provoquer une compréhension immédiate et une réaction forte. Elle doit contenir peu d’informations, au maximum 5 à 6 satellites informationnels.

Le focus 1
Les informations doivent être hiérarchisées de manière à ce qu’elles ne soient pas toutes sur le même plan. L’information numéro 1 doit être particulièrement incitative dans son libellé (« Profitez »…).

La logic 3
La logic 3 consiste à mettre en valeur 3 éléments dont 1 plus particulièrement (c’est-à-dire le focus 1 sur le bénéfice phare) de façon à ce que l’œil les relie visuellement les uns aux autres de façon logique et fluide et ne perde pas de temps.

Le style verbal
Le style verbal doit être incitatif. Par exemples, l’énonciation sera implicante, la sémantique émotionnelle, la syntaxe efficace, la ponctuation stimulante, la rhétorique amusante ou intrigante…

Les connecteurs
Ceux-ci doivent appeler à l’action (achat, appel, commande…). Les boutons de contact doivent stimuler les sens et l’envie. Leur forme doit être relativement courte et implicante dans leur libellé.

En respectant l’ensemble de ces 7 règles d’or, Marina Cavassilas vous assure une meilleure efficacité de vos e-mailings. Alors n’hésitez pas à tester cette approche pour vos prochains envois !

*Source : Atelier « Formation à la sémiologie de l’emailing » réalisé à l’UDA par Marina Cavassilas

Athénaïs Rigault

Sur le même thème