Pour une communication efficace et responsable

J'ai oublié mon mot de passe

Je crée mon code d'accès

Liste des entreprises adhérentes

  • Imprimer cette page
  • Recommander cette page

Samedi 30 avril 2016

Chiffres et documents

AccueilChiffres et documentsAudiences > Balmétrie/audience courrier publicitaire

Balmétrie/audience courrier publicitaire

Le média courrier mesure son audience


Selon Balmétrie, sur une semaine moyenne, 77 % des Français sont touchés par au moins un imprimé publicitaire non adressé et 66,5 % par au moins un courrier publicitaire adressé.



Cela fait maintenant deux ans que le média courrier s'est doté d'une véritable mesure d'audience, à l'instar de celle des médias historiques, et directement exploitable en médiaplanning. La parution à la mi-avril de la deuxième vague de l'étude Balmétrie, réalisée par Ipsos Media CT et contrôlée par le CESP (Centre d'étude des supports de publicité), est le résultat des efforts conjoints des deux opérateurs du courrier publicitaire (Mediapost et Adrexo), accompagnés par les principaux acteurs du marché publicitaire, au premier rang desquels figure le CRTM (Club de recherche tous médias) dont fait partie l'UDA. L'étude désormais annuelle est réalisée auprès de 11 900 individus de plus de 15 ans, qui rendent compte en ligne chaque jour, sur des périodes d'une semaine, de l'ensemble de leurs lectures de courrier, publicitaire ou non. Sur une semaine moyenne de 2013, on a ainsi observé que 77 % des Français ont été touchés par au moins un imprimé publicitaire non adressé et 66,5 % par au moins un courrier publicitaire adressé. Le nombre moyen de lectures est également très significatif, puisque les lecteurs d'imprimés publicitaires en consomment en moyenne 7,2 par semaine. L'étude Balmétrie permet ainsi aux annonceurs et à leurs conseils de disposer d'un outil opérationnel pour affiner leurs dispositifs et optimiser leurs campagnes courrier.

juin 2014



Balmétrie : résultats intermédiaires


56,4 % des Français de 15 ans et plus lisent au moins un courrier par jour moyen et, en une semaine, 97,6 % sont en contact avec le média courrier.


La première mesure d'audience du courrier a été lancée en février de cette année par le GIE Balmétrie dont l'UDA est membre. Grâce à cette étude de référence, auditée par le CESP, les annonceurs pourront avant l'été 2013 calculer les performances de leurs campagnes courrier. Si l'échantillon total sur lequel sera basé le médiaplanning en 2013 comptera 10 000 questionnaires (interviews téléphoniques et relevés des lectures d'une semaine), le terrain d'enquête confié à Ipsos MediaCT a permis de recueillir à fin juin 4 000 questionnaires. Sur cette base, Balmétrie a d'ores et déjà produit quelques résultats globaux.

Il apparaît ainsi que 56,4 % des Français de 15 ans et plus lisaient au moins un courrier par jour moyen et que 97,6 % étaient en contact avec le média en une semaine. Un jour moyen, 27 % des Français sont en contact avec des courriers personnels administratifs ou de gestion, 22,5 % avec des imprimés publicitaires, 21,5 % avec des courriers personnels commerciaux ou relationnels, et 16,4 % avec des courriers d'information. Un individu lit en moyenne 12,6 courriers par semaine, dont 5,9 imprimés publicitaires et 2,2 courriers commerciaux ou relationnels. Les samedis et dimanches sont les jours de plus faible fréquentation du courrier.

novembre 2012



Balmétrie : la mesure du média courrier est lancée


Dès 2013, grâce à Balmétrie, les annonceurs et leurs agences pourront calculer l’audience de leurs campagnes courrier. Un individu lit en moyenne 2,2 courriers par jour et 15,2 par semaine, dont 7,7 imprimés publicitaires et 3,2 courriers commerciaux ou relationnels.


Le courrier est un vecteur de communication essentiel pour les annonceurs : il représente à lui seul près d'un quart de leurs investissements en communication, tous médias confondus. Malgré cette importance, et contrairement aux grands médias, il ne dispose à ce jour d'aucune mesure de son audience. Grâce à Balmétrie, ce manque sera bientôt réparé. Dès 2013, les annonceurs et leurs agences pourront calculer, pour chacune de leurs campagnes courrier, le nombre de contacts distribués sur cible. Le médiaplanning courrier sera donc bientôt une réalité. C'est tout naturellement que le CRTM (Club de recherche tous médias), GIE qui réunit l'UDA et les principales agences médias, a tenu à s'associer au pilotage de Balmétrie comme il l'est à chacune des mesures d'audience de référence des médias (Affimétrie, Audipresse et Médiamétrie). Grâce à son fonctionnement tripartite (annonceurs/agences/médias) et à l'accompagnement du CESP (Centre d'étude des supports de publicité), Balmétrie présente pour nous les caractéristiques d'une mesure référente, propre à servir demain de base sur le marché publicitaire du courrier.

Premiers résultats
L'étude, en gestation depuis près d'un an, a été confiée à Ipsos Media CT qui réalisera, après recrutement téléphonique, 10 000 interviews essentiellement via l'internet et questionnaire auto-administré, à partir de février 2012. Le pilote mené fin 2011 auprès de 1 200 personnes était notamment destiné à adapter le vocabulaire du questionnement à celui des interviewés et à cerner les modalités de recueil à même de rendre compte des différents niveaux de "lecture" du courrier. On a déjà pu ainsi observer que 59,4 % des Français de 15 ans et plus lisaient au moins un courrier par jour et que 98 % étaient en contact avec le média en une semaine.
Chaque jour, 29 % des Français sont en contact avec des courriers personnels administratifs ou de gestion, 26 % avec des imprimés publicitaires, 25 % avec des courriers personnels commerciaux ou relationnels, et 14 % avec des courriers d'information. Un individu lit en moyenne 2,2 courriers par jour et 15,2 par semaine, dont 7,7 imprimés publicitaires et 3,2 courriers commerciaux ou relationnels.

février 2012



Bientôt une mesure d'audience du courrier


Alors même qu'il représente près d'un quart des investissements en communication des annonceurs (source France Pub), le média courrier ne bénéficie d'aucune mesure d'audience depuis la suspension de l'étude Isamétrie en 1998 ! Le lancement, le 9 février, du GIE Balmétrie a pour objectif de combler rapidement cette attente en créant les conditions nécessaires à la future mesure de référence du courrier. L'UDA et les principales agences médias réunies au sein du CRTM (Club de recherche tous médias) ont donc décidé de s'associer à cette initiative de Mediapost Publicité et d'Adrexo, principaux acteurs du média.

L'univers retenu pour la future mesure est celui de boîte aux lettres (physique dans un premier temps) et concernera donc : le courrier adressé (les mailings destinés aux particuliers) ; le courrier relationnel (les documents publicitaires envoyés avec des factures, les relevés de compte, etc.) ; les imprimés publicitaires (les prospectus).
L'objectif est que les annonceurs et leurs agences disposent dès début 2012 d'un véritable outil de médiaplanning leur permettant de calculer, pour chacune de leurs campagnes de courrier, le nombre de contacts distribués sur cibles.

mars 2011


Indicateurs UDA - CGRP TV

Haut de page

© UDA 2005 – 2015
Mentions légalesVie privée

Site réalisé par Smart Agence
Crédits