Pour une communication efficace et responsable

J'ai oublié mon mot de passe

Je crée mon code d'accès

Liste des entreprises adhérentes

  • Imprimer cette page
  • Recommander cette page

Mercredi 22 octobre 2014

Chiffres et documents

AccueilChiffres et documentsAudiences > Audipresse One Global

Audipresse One Global

L'avenir de la presse passe par le numérique

L'étude One Global d'Audipresse dresse un panorama précis de la presse en France, tous supports confondus. Bien que le papier reste le premier support de lecture, pour certaines marques de presse, la consommation digitale a déjà pris le pas. Une tendance lourde que confirme l'Observatoire de la presse de l'OJD.


Le 9 avril 2014, l'OJD et Audipresse ont présenté simultanément leurs bilans de la diffusion et de l'audience de la presse en France. De part et d'autre, si la baisse du papier se confirme, les consommations numériques progressent de manière rapide pour toutes les familles de titres, rendant inéluctable pour toutes les mesures du média de restituer pleinement cette transformation profonde des habitudes de consommation des contenus.

One Global : un nouvel outil de médiaplanning pour les annonceurs
En chantier depuis 2012 au sein d'Audipresse, les premiers résultats de la très attendue One Global sont désormais à la disposition des annonceurs et de leurs conseils. Issue de la fusion des trois études d'audience de référence que sont One pour la presse (35 500 interviews), Médiamétrie//NetRatings pour l'internet fixe et PIM pour l'internet mobile (respectivement 20 000 et 10 000 panélistes), One Global permet de calculer les performances tous supports confondus des marques de presse et leurs audiences dédupliquées par plateforme, ainsi que les niveaux de duplication entre les supports d'une même marque de presse. Même si les consommations sur tablette, pourtant en forte progression, ne seront sans doute intégrées qu'en 2015 à One Global, ce nouvel outil de médiaplanning multiplateformes constitue déjà pour les annonceurs une avancée majeure dans la prise en compte de la diversité des points de contact entre les marques de presse et leurs lecteurs. Grâce à un partenariat efficace entre Audipresse et Médiamétrie - soutenu dès l'origine par l'UDA, active au sein des deux instituts - et à l'accompagnement permanent du CESP (Centre d'étude des supports de publicité), One Global est maintenant implantée dans les logiciels de médiaplanning.

Rappelons que si les résultats de One, qui reste la mesure d'audience de référence de la presse, continuent d'être publiés deux fois par an, ceux de One Global seront actualisés quatre fois par an : en avril, juillet, octobre et décembre.

La presse se consomme aussi en ligne
Si les audiences de plus de 200 titres sont publiées dans l'étude One, One Global permet d'analyser les consommations multiplateformes de 72 marques de presse. Loin d'être un épiphénomène, la consommation de la presse en ligne est d'ores et déjà une réalité pour les Français, qui sont 58,4 % à accéder chaque mois à au moins un contenu de presse en ligne. Bien que le papier reste globalement le premier support de la lecture de la presse (61 % des lectures), pour certaines marques comme Le Figaro, Les Echos, L'Express, Télé Loisirs ou Cosmopolitan, la consommation digitale a déjà pris le pas. Difficile donc aujourd'hui, pour bien comprendre la presse, de ne pas tenir compte de ses expressions numériques. D'ailleurs, si 57 % des lecteurs d'une marque moyenne de presse ne la consomment que sur papier, 22 % n'ont en revanche de contact avec ses contenus que via l'internet fixe et l'on trouve même 4 % de lecteurs exclusifs sur mobile, chiffre que la consommation sur tablette pourrait venir prochainement grossir.

mai 2014



Hauts revenus : toujours plus d'adeptes de la presse numérique


Suréquipés en tablettes et smartphones, 67,3 % des cadres et hauts revenus ont consommé un titre de presse en version numérique au cours des 30 derniers jours.


L'étude Audipresse Premium mesure les consommations des titres et des marques de presse quels qu'en soient le support (papier, ordinateur, tablette et mobile) et la version (site, application, pdf) des cadres et des individus de plus de 18 ans appartenant à des foyers à hauts revenus. L'édition 2013 enregistre une forte poussée de leurs lectures numériques : 67,3 % d'entre eux ont consommé un titre de presse en version numérique au cours des 30 derniers jours en 2013 contre 64,2 % il y a un an. Suréquipés en tablettes (45 % en possèdent désormais une, soit deux fois plus qu'il y a un an) et en smartphones (69 %, soit 19 % de plus qu'en 2012), ils les utilisent pour 43 % de leurs lectures numériques, l'ordinateur restant pour quelque temps encore leur moyen d'accès privilégié à la presse. Cet engouement pour le numérique ne les conduit pas pour autant à délaisser les versions papier de leurs titres favoris : 60,7 % des individus qui lisent un titre en version numérique le lisent également dans sa version papier. De toute évidence, cette évolution profonde et rapide des lectures de la presse par les cadres et individus à hauts revenus préfigure des évolutions majeures des consommations de la presse et des médias en général.

décembre 2013



Premiers résultats de One, étude d'audience unique de la presse


Soutenue depuis l'origine par l'UDA et les agences médias qui participent aux différents comités de One, cette étude permet enfin aux annonceurs et à leurs conseils un médiaplanning basé sur une bande unique regroupant l'essentiel (et au-delà !) des supports de presse, quotidienne et magazine - soit 545 titres et agrégats au total - ainsi que leurs offres digitales. Les deux bandes annuelles de médiaplanning permettront de travailler sur des cibles fines grâce à la robustesse de l'échantillon de l'enquête (50 000 interviews : 35 600 au national et 14 400 au régional). Même si One ne peut être utilisée seule pour un médiaplanning presse + web, les lectures numériques des supports sont néanmoins relevées sur les différents terminaux (sites, applications, pdf, tablettes, mobiles). Compte tenu de la rupture méthodologique entre One et les précédentes études de référence de la presse (APPM et Epiq), toute comparaison avec les performances passées des titres serait sans objet.

avril 2012



Etude Premium : pas de comparaison possible entre 2009 et 2010


Audipresse, la société de mesure de l'audience de la presse, vient de publier pour la deuxième année consécutive les performances de 87 titres sur les cibles recherchées des cadres et dirigeants, les "Activ"; des hauts revenus, les "Easy"; ainsi que sur le croisement de ces deux populations, les "Activ'easy". Le CESP, qui a validé la méthodologie de cette édition 2010, attire l'attention des utilisateurs sur la non-comparabilité des performances des titres en 2010 avec celles qu'ils obtenaient en 2009. L'UDA, qui participe au pilotage de Premium aux côtés des éditeurs et des agences médias, recommande aux annonceurs de suivre strictement ce conseil. En effet, l'enquête Emploi de l'Insee, qui est un élément essentiel du référentiel sociodémographique de l'étude Premium, a connu elle-même une rupture méthodologique qui invalide toute comparaison. Rappelons que c'est d'ailleurs pour cette raison que la publication, très attendue par le marché et initialement prévue début octobre, avait dû être reportée.

décembre 2010



Lancement de la nouvelle étude Audipresse Premium


Les audiences de la presse des populations cadres et à "hauts revenus" étaient jusqu'à présent étudiées par l'institut Ipsos au travers de deux études. Dans le but à la fois d'optimiser les coûts de la mesure et d'en assurer un pilotage interprofessionnel, c'est désormais Audipresse, dont l'UDA est actionnaire au travers du CRTM (GIE qui réunit l'UDA et les principales agences médias), qui en est devenu l'opérateur unique. Ainsi les premiers résultats de la nouvelle étude Audipresse Premium, répartis sur trois sous-populations - les Premium activ, les Premium easy et les Premium activ'easy - ont-ils été communiqués à la mi-septembre. Les annonceurs et leurs conseils disposent désormais d'une base de 10 000 interviews qui permet à la fois d'évaluer les audiences de près de 90 titres de presse magazine ou quotidienne et les audiences internet de leurs sites. Point important qui intéressera tout particulièrement les annonceurs : Audipresse Premium dispose également d'un volet média-marché au travers duquel peut être analysée la consommation des cadres sur un certain nombre de produits. A terme, cette étude s'inscrira dans un dispositif plus large, One, étude unique de la presse, actuellement en gestation chez Audipresse.

octobre 2009







Haut de page

© UDA 2005 – 2013
Mentions légalesVie privée

Site réalisé par Smart Agence
Crédits